petitlogo.jpg (5368 octets) Accueil - cefib internet
la Presse Malienne

Semaine du 07 au 13 Janvier 2001

Maison de la Presse
Presse Malienne
 Accueil Presse

MEDIA


LES ECHOS DU 7/12
REVISION DES LISTES ELECTORALES: Les journalistes veulent comprendre


OPINION

LES ECHOS DU 4/01/02
Ni cooptation ni plébiscite


L'ESSOR DU 10/12
Primaires de l'ADEMA : IBA N'DIAYE SE RETIRE: Le maire de Bamako annonce aussi son soutien au candidat Mandé

SPORT

CAN 2002 au Mali

Les poules

Groupe A
Mali
Liberia
Algerie
Nigeria

Groupe B
Afrique S.
Burkina F
Maroc
Ghana

Groupe C
Cameroun
R.D.Congo
Togo
Côte d'ivoire

Groupe D
Egypte
Sénégal
Zambie
Tunisie

 
 

ACTUALITÉ


CONVENTION NATIONALE DE L'ADEMA
:
L'humilité et le militantisme de Boubèye provoquent l'émotion

Valary Gisgar d'Estaing lors de son entretien avec Agathe Fourgnaud journaliste et auteur de "la confusion des rôles" (Lattes 1999 dans "Mémoire vivante" répondant à propos de sa défaite de 1981 au constat suivant : "curieusement, même vos adversaires avaient de l'admiration pour vous" disait : VGE : "Certains, Oui, car il y avait des adversaires sympathiques. Ce que vous appelez adversaires, ce sont des gens qui ont une opinion différente. Et je comprends que sur pas mal de sujets, on puisse avoir une opinion différente de la mienne". Cette réponse peut être assimilée à ce qu'on a vécu le week-end dernier avec la Convention Nationale de l'ADEMA qui a surpris plus d'un. Notamment quand Boubèye qui ne savait pas samedi qu'il allait perdre l'élection disait : "ceux qui sollicitent vos suffrages sont l'un pour l'autre des camarades et amis. La compétition en fait des concurrents pas des adversaires. Et encore moins des ennemis…" c'est sûrement cet élan qui l'a poussé avant la fin du décompte des voix dans les bras de son concurrent avant de monter à la tribune pour le féliciter solennellement et exhorter tous les militants à serrer les rangs autour de lui pour sécuriser le bilan du parti et assurer sa continuité avec la victoire de 2002. N'est-ce pas dans la même veine que le désormais candidat de l'Adéma Soumaïla Cissé a salué (lors de son discours d'investiture) ses deux premiers concurrents avant de se demander en écrasant des larmes d'émotion : "Que dire de mon ami et frère Soumeylou Boubèye Maïga ! Tout simplement que c'est l'homme de tous les combats, l'homme de conviction, l'ami de tous les jours, le frère qu'on voudrait tous avoir. Je tiens à lui témoigner ici de la qualité exceptionnelle de nos relations. Jamais cette saine compétition ne nous a fait oublier notre obligation de poursuivre ensemble le combat de l'Adéma pour le Mali"…
Autant de propos ont ému et rassuré les délégués Adéma, autant ils ont grandi le Parti, ne serait ce qu'en ces circonstances que d'autres observateurs ne voient pas plus loin.
Le moins qu'on puisse dire c'est que Boubèye en saluant la victoire de Soumaïla Cissé, lundi encore, devant son staff et tous les camarades qui l'ont accompagné dans cette compétition (après s'être jeté 48 heures avant, dans les bras de son victorieux camarade concurrent) a grandi l'Adéma et donné une leçon qui est à capitaliser par lui et son Parti. Le pourront-ils ! Nous croyons que Oui. Pourvu que leur candidat (Soumaïla Cissé) les y aide. Surtout qu'il reconnaît lui même que Boubèye est un homme de conviction.

LE SCORPION DU 9/01/02
Mahamane Hamèye Cissé

COMMUNIQUE

Conseil des Ministres du  28/11/2001 

ACTUALITÉ

CONVENTION NATIONALE DE L'ADEMALa sagesse et la pondération lâchent Mandé: La sagesse et la pondération lâchent Mandé
CONVENTION NATIONALE DE L'ADEMA: Soumaïla Cissé investi candidat à la présidentielle de 2002


Copyright © 2001 Maison de la Presse Mali. Tous droits réservés.
maiga-presse@cefib.com