petitlogo.jpg (5368 octets) Accueil - cefib internet
la Presse Malienne

Semaine du 14 au 20 Janvier 2001

Maison de la Presse
Presse Malienne
 Accueil Presse

MEDIA


LES ECHOS DU 7/12
RÉVISION DES LISTES ÉLECTORALES: Les journalistes veulent comprendre


OPINION

LES ECHOS DU 4/01/02
Ni cooptation ni plébiscite


L'ESSOR DU 10/12
Primaires de l'ADEMA : IBA N'DIAYE SE RETIRE: Le maire de Bamako annonce aussi son soutien au candidat Mandé

SPORT

CAN 2002 au Mali
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

ACTUALITÉ

LE REPUBLICAIN DU 17/01/02
DELINQUANCE FINANCIERE
La CENI de 1997 dans le collimateur de la justice

 La gestion de la CENI de 1997, à l'origine des élections les plus bâclées que l'Afrique nouvelle ait jamais connues vient d'être mise à nue. Le voile a été levé dans un rapport dit Audit de la CENI de 1997 et qui vient d'être remis au  Président Alpha Oumar Konaré par la section des comptes de la Cour suprême. Des révélations accablantes sont contenues dans ledit rapport. En effet la section de la Cour des Comptes a relevé des anomalies dans l'octroi et le traitement des marchés suivants :

"Marché N°005 des 11/03/1998 et 7/01//1998 pour la fourniture  de 544 millions de bulletins de vote attribué à Graphique Industrie SA d'un monta de 3 284 000 000 Francs CFA

Non respect du délai d'exécution de 15 jours.

- Livraison de 81 143 000 bulletins de vote livrés et reçus sur une commande de 544 millions

Marché N°35 du 13/05/1997 : Fourniture de cartes d'électeurs, feuille d'émargement (Graphique Industrie)

Montant : 207 165 600 Francs CFA. On relève l'absence des PV de réception

Marché N°44 du 19/12/1997 pour la fourniture de listes électorales (Graphique Industrie). Montant 137 500 000 francs CFA

On relève l'absence de PV de réception

Marché de 26 contrats de presse attribué à plusieurs organes pour un montant de 236 670 500 francs Cfa. On relève  sur les 26 organes seules 4 ont justifié les sommes mises à leur disposition soit 34 680 000 Francs CFA sur 236 670 500 francs CFA.

Marché N°16 et 36 des 27/03 et 16/1997 attribué à Hamidou S. Maïga conseiller en communication pour 48 500 000 francs CFA.

On relève pas de justificatifs par rapport à la somme perçue

Marché "contrat de service passé"

Le paiement à Me Mamadou G. Diarra de la somme de 6 139 200 francs CFA au titre du programme de renforcement de la formation des présidents de vote, sans contrat entre Me Diarra et la CENI, ni la moindre justification de l'utilisation de la somme perçue par Me Diarra.

Dans le rapport d'audit, certaines recommandations ont été faites :

Il s'agit les responsables de la CENI à justifier :

* la somme de 2 793 802 438 francs CFA représentant la valeur du reliquat des bulletins de vote non livrés sur le marché de gré à gré N°005 et son avenant N°05 des 11/03/1997 et 7/01/1998, attribué à Graphique Industrie SA soit 462 856 600 francs CFA la valeur des bulletins de vote.

La somme de 257 818 500 francs CFA (39751+64860 CFA) représentant le reliquat de l'encre indélébile non livrée sur le marché de gré à gré N°037 du 30/05/1997 attribué à Graphique Industrie.

Des remboursements exigés

Mahamane Rakibou Touré, membre de la CENI : 2171 DM soit 694 720 francs CFA, complément frais d'achat de véhicule accordé par la CEA (Commission électorale d'Ambassade) de Bonn

- Inviter le président de la CENI à justifier l'autorisation donnée à la CEA de Bonn pour le paiement complément véhicule de M Touré 326 400 francs CFA

- Vérification de la gestion des fonds mis à la disposition de la CENI (siège)

Il faut rappeler que le coût des élections de 1997 était de 21 002 532 286 francs CFA

Montant géré par la CENI: 19 236 293 800  francs CFA

Budget fonctionnement CENI: 4  416 024 312 francs CFA

Budget opérationnel électoral : il se compose comme suit :

Cour constitutionnelle : 625 187 328 francs CFA

Ministère de l'Administration Territoriale : 910 187 328 francs CFA

 Sécurité d'Etat : 25 000 000 francs Cfa)

AMAP (Agence Malienne de presse et de publicité : 50 000 000 francs CFA

CNEAME (Comité d'Egal accès aux média d'Etat : 66 720 000 francs CFA

Cette gestion dépasse toute entendement. La CENI de 1997 a englouti près de 20 milliards de francs CFA dans des consultations électorales quasi décriées par tout le monde. A titre de comparaison, le pont Fadh a coûté 12 milliards de francs CFA et les élections générales dans chacun des pays voisins au nôtre n'a pas atteint les 2 milliards. Elle constitue à n'en pas douter l'un des plus grands scandales de la troisième République.
Le Président Alpha Oumar Konaré doit-il ranger ce rapport d'audit dans les tiroirs ? On ne le pense pas surtout si on se réfère au climat d'assainissement des finances publiques qui prévaut chez nous. C'est donc à la  justice de faire toute la lumière sur cette affaire conformément aux vœux exprimés par l'ensemble de la classe politique malienne.

Birama FALL

COMMUNIQUE

Conseil des Ministres du  28/11/2001 

ACTUALITÉ

Copyright © 2001 Maison de la Presse Mali. Tous droits réservés.
maiga-presse@cefib.com